Origine de la Stevia Rebaudiana


Quelle est l’origine de la stevia rebaudiana ?

La Stevia Rebaudiana Bertoni, plus communément appelée stévia est une herbe sauvage née aux confins de la forêt subtropicale du nord-est du Paraguay, à une latitude de 22 à 25°S, dans la région montagneuse de l’Amambay. Dans cette partie du Paraguay, l’altitude se situe entre 500 et 1500 mètres, les précipitations sont importantes (1400 à 1600mm par an contre 640mm à Paris) et la température est en moyenne de 23-24°C avec des variations comprises entre 6 et 43°C. Le sol est localement assez pauvre, acide et sablonneux.

Cette région du Paraguay était originellement peuplée par les indiens Guaranis qui sont les premiers êtres à avoir eu accès à cette herbe. Il n’est bien entendu pas possible de connaître avec précision la date à laquelle la stévia rebaudiana est apparue dans cette région ; néanmoins, il est communément admis par les ethnobotanistes que son utilisation est séculaire et remonte à plus de 2000 ans dans cette région.

Le nom d’origine de la stevia, utilisée par les indiens guaranis, est « ka’a eirete » (ce qui signifie « feuille comme miel »). Le terme actuellement utilisé par les guaranis est « ka’a he’e » (ce qui signifie « feuille douce » ou « herbe douce »). Notez que d’autres dialectes locaux utilisent le nom de azuca-ca’a pour désigner la stevia rebaudiana. Cette dénomination est très intéressante, en effet, elle laisse à penser que les espagnols (pour lesquels sucre se dit « azucar »), lors de leurs expéditions en Amérique du Sud au début du XVIème siècle, ont eu accès à cette plante et ont de fait laissé leur empreinte linguistique.

« Lorsque l’on observe cette plante, rien de particulier ne retient l’attention, mais, lorsque même un petit morceau de feuille est placé dans la bouche, on est impressionné par son goût sucré. Un petit fragment de feuille de stevia peut sucrer la bouche pour plus d’une heure. » Dr Moisés Santiago Bertoni (1857-1929)

Le père de la stevia rebaudiana : le Dr Bertoni

La première apparition dans la littérature de Stevia Rebaudiana remonte en 1905. Elle est dû à un botaniste du nom de Moisés Santiago Bertoni.

Bertoni, d’origine suisse italienne immigra au Paraguay en 1882 et en devint citoyen. Fin 1887, il explora le Nord Est du Paraguay à des fins botaniques, à la recherche de plantes rares, non recensées.

Son attention fût piquée au vif lorsque des herboristes locaux lui indiquèrent l’existence d’une plante au goût sucré dans cette région. Il ne fût pas à même de trouver cette plante rare lors de cette expédition et ce n’est que plusieurs années plus tard qu’il en reçu par l’intermédiaire d’un agent des douanes, Daniel Candia, sous la forme d’un échantillon prêt à consommer avec du maté.

Cet échantillon de Stevia le conduisit à communiquer à la communauté scientifique sa découverte via le Bulletin de l’Académie d’agriculture d’Asunción de 1899. Il classifia sa découverte dans le genre Eupatorium et non pas Stevia dans un premier temps faute d’avoir reçu une plante entière. Il l’appela Eupatorium rebaudianum en remerciement du travail effectué par le chimiste paraguayen Ovidio Rebaudi qui fût le premier à faire une analyse poussée des feuilles collectées.

Suite à cette publication, le consulat britannique d’Asunción, en la personne de Cecil Gosling, informa le Royal Botanic Gardens de Kew, près de Londres, de l’existence de cette plante et en envoya un échantillon. Cela valut une publication au Kew Bulletin de 1901.

Ce n’est que 5 ans plus tard, en 1904, que Bertoni reçu une plante entière et se ravisa pour classer cette herbe dans le genre Stevia et non Eupatorium, fait publié en 1905. Stevia Rebaudiana Bertoni était alors officiellement né dans la littérature scientifique.

Aujourd’hui, la plante de Stevia est cultivée pour en extraire un édulcorant naturel non calorique et ayant un pouvoir très sucrant. Son usage se démocratise petit à petit en cuisine comme dans des boissons chaudes ou froides. La Maison du Stevia vous propose une large variété de produits à base de Stevia Rebaudiana.